L’Art de l’Être

L’art révèle l’être et dévoile la vérité

Selon le philosophe allemand Martin Heidegger (1889-1976), l’art révèle l’être et dévoile la vérité, tandis que la métaphysique et la science témoignent d’un profond oubli de l’être, au profit d’une volonté de puissance exercée sur les étants – l’étant est l’être défini ; l’être c’est sa présence. L’être n’est pas un être séparé ; il faut le percevoir suivant une identification distendue au temps qui laisse advenir tout ce qui est. Depuis Platon, la réflexion métaphysique s’est détournée du questionnement de l’être pour tenter de définir les étants. Heidegger s’intéresse à l’essence de l’art ; l’art est origine de l’artiste et de l’œuvre. La question de l’origine de l’œuvre d’art devient ainsi celle de l’essence de l’art. Il faut donc interroger l’œuvre d’art, qui est d’abord une chose. La réflexion de Heidegger débute donc sur la chose et l’œuvre.

Retour haut de page