I. Le temps modifie les contextes

La finalité de l’art premier n’est pas de traduire un état psychologique, des émotions ou des sentiments. L’art pariétal paléolithique inclut des représentations figuratives animales, des représentations anthropomorphes souvent schématiques, ainsi que de nombreux signes. Friedrich Schiller, a défini la beauté comme la « liberté dans les apparences », l’harmonie entre la loi naturelle et les actes …

I. Le temps modifie les contextes Lire la suite »

II. L’historicité

Histoire de l’art L’histoire de l’art est une discipline fondée sur la recherche, l’actualisation et la transposition des problématiques historiques et scientifiques via les phénomènes artistiques et culturels. Elle étudie les œuvres et leur signification dans le contexte historique, analyse les conditions de création, la reconnaissance du fait artistique, le contexte théorique, idéologique, anthropologique, économique, …

II. L’historicité Lire la suite »

III. Ressentir différemment

Selon le philosophe allemand Martin Heidegger (1889-1976), un temple grec n’est à l’image de rien : il est uniquement la révélation du monde grec, une reproduction accessoire de l’expression de sa culture. Ce n’est pas la présence des êtres naturels qui confère au temple un quelconque statut, mais bien l’existence de ce dernier qui démontre la …

III. Ressentir différemment Lire la suite »

IV. Musée et Société

« Tous les arts sont comme des miroirs où l’homme connaît ou reconnaît quelque chose de lui-même qu’il ignorait. » – Émile-Auguste Chartier – dit Alain (1868-1951) L’Altes Muséum à Berlin et la Glyptothèque de Munich seront les premiers véritables musées spécifiques Auguste Perret (1874-1954) et Le Corbusier (1887-1965) créeront respectivement un musée moderne, séparant les lieux …

IV. Musée et Société Lire la suite »

V. Perception et effets délétères

La perception Selon le philosophe français Henri Bergson (1859 – 1941), la perception ordinaire se structure par le langage, est naturellement orientée vers l’action et se limite aux mots qui confèrent au réel sa partie transmissible Le Romantisme selon Emmanuel Kant (1724 – 1804), l’avènement de l’homme moderne, soucieux de mener sa vie selon ses …

V. Perception et effets délétères Lire la suite »

VI. L’art contemporain : l’inversion d’un paradigme

Selon le philosophe français Alain Badiou (1937), dans le domaine des arts plastiques, l’art contemporain aurait ainsi inversé le paradigme historique de la représentation de la présentation de la nature, par celui qui rend possible la présentation de la représentation elle-même, pour finalement ne représenter que la représentation Précisions sémantiques L’appellation « art contemporain » ne fait …

VI. L’art contemporain : l’inversion d’un paradigme Lire la suite »

VII. Ce que j’en dis

L’art est défini comme étant l’ensemble de moyens, de procédés conscients par lesquels l’homme tend à une certaine fin, cherche à atteindre un certain résultat. La philosophie le considère abstrait, incommensurable à l’esprit et s’attache de ce fait, à exclusivement en examiner la fonction. Le terme « art » suggère d’ailleurs la vision mentale d’une œuvre, phénomène …

VII. Ce que j’en dis Lire la suite »

Retour haut de page