William Blake (1757 – 1827),apparaît comme le premier grand artiste visionnaire, il crée son propre univers, en marge de la production artistique de l’époque. Il apparaît comme une sorte de prophète, par son radicalisme. Fondée sur l’injustice et la peur, la société a toujours tort, il faut la dénoncer et la dépasser ; Blake défini deux modèles humains : « le lion et le bœuf ». Le premier courageux, fort, souple, adaptable et audacieux ; l’autre laborieux, pesant, soumis, servile et prudent. Ils réclament un traitement différent, ajusté à ces natures respectives, car l’égalitarisme forcé mène à l’injustice : La même loi pour tous mène à une société d’esclaves. Les artistes ou prétendus tels n’échappent pas à cette classification, selon qu’ils choisissent de s’impliquer sans concessions et isolés dans une recherche personnelle permanente et ardue, ou préfèrent la vision historique, scolaire, ringarde, superficielle, futile, matérielle et dépassée imposée par l’inconscient collectif d’une société judéo-chrétienne décadente.